Catégories
Cart
0
Fabriquer son iPhone - à Toulouse, France
Fabriquer son iPhone - à Toulouse, France
02/02/2018 - 0 Comments
Posted by Alexandre Isaac
Fabriquer son propre iPhone – à Toulouse, France

En tant que technophile un peu bricoleur, vous avez sûrement déjà démonté un smartphone (ou pas). Mais avez-vous pensé à fabriquer votre propre iPhone ? Voici ma propre expérience.

Si vous souaitez directement regarder la vidéo:


L’iPhone, convoité par certains, critiqué par d’autres, est une légende depuis sa sortie en 2007. Plus d’un milliard de ces appareils ont étés vendus dans le monde et les ventes ne s’arrêteront pas de sitôt.
 
En produisant un appareil cher, Apple a, sans le vouloir, entraîné l’expansion rapide des services de réparation indépendants. Il est en effet bien moins cher de faire réparer son iPhone que de racheter un téléphone neuf. En 2017, changer l’écran de son iPhone 6 par un professionnel coûte en général moins de 100€. Le faire changer soi-même peut revenir à moins de 60€.
Bien moins cher qu’un iPhone neuf, qui valait près de 800€ lors de sa sortie, et encore autour de 350€ pour un iPhone 6 d’occasion aujourd’hui.

Ayant ma propre structure de réparation, et spécialiste des réparations iPhone depuis 2012, j’ai vu la demande de téléphones reconditionnés augmenter courant 2017. La solution classique du téléphone reconditionné consistait à simplement acheter un téléphone cassé, changer l’écran et la batterie puis le vendre. Le client repartait avec un téléphone d’occasion dans un état correct.
Deux iPhone 7 Plus reconditionnés
 
Ainsi en juin 2017, n’arrivant pas à satisfaire cette demande croissante, car les bons téléphones abîmés prêts à être reconditionnés sont une denrée rare, je décide de « fabriquer mon iPhone ».

Je voulais, par défi technique et commercial, réaliser mon propre iPhone, avec des composants neufs, et surtout le personnaliser, le tout à moindre coût ! Réparant ces appareils depuis de longues années, je connaissais tous les composants et savais donc exactement ce qu’il me fallait. L’iPhone se décompose en plusieurs « blocs » :
  • - L’écran, sur lequel sont montés des petits composants comme la caméra frontale, le bouton, l’écouteur,
  • - Le châssis, dans lequel tous les autres composants sont montés,
  • - La batterie,
  • - La carte mère, cerveau du téléphone
  • - Tous les autres petits composants, la prise jack, l’appareil photo principal, le haut-parleur, les boutons…
 
Carte mère d'iPhone 4S
Je savais me procurer la plupart des pièces directement chez mon fournisseur à Hong-Kong, il m’était en effet possible de demander la moindre antenne, vis ou joint d’étanchéité pour mes iPhones ! Mais une pièce était introuvable : la carte mère.

Apple ne produit plus de cartes mères pour ses anciens modèles, ou en tous cas elles ne sont plus disponibles à la vente. De ce fait, je me suis résigné à avoir au moins une pièce d’occasion dans mon iPhone : son cerveau. Ce choix est très discutable, car comme nous le verrons plus tard, c’est une pièce très complexe, pouvant avoir de nombreux soucis différents, et qui vieillit !

J’ai assemblé en premier lieu un iPhone 6. Ma première erreur est d’avoir utilisé une carte mère qui était prévue pour le marché Américain. Les iPhones sont physiquement disponibles avec différents modems pour d’adapter aux différents opérateurs. Il est important de choisir le modèle exact sur le site d’Apple. Ayant enfin une carte mère compatible avec les réseaux français, l’assemblage un peu long se passe sans encombres.

La deuxième idée était de proposer un maximum d’options possibles : pourquoi pas un iPhone rouge avec un écran noir ? Ou Or et écran Noir ? Pourquoi payer cher une option que l’on ne veut pas comme le touch id ? Ainsi chaque client pouvait choisir :
  • - La couleur (écran, bouton home, boutons en métal, châssis, écran de démarrage)
  • - La capacité (de 8 à 256Go suivant les modèles)
  • - Avec ou sans reconnaissance digitale (TouchID) qui permet d’économiser de 50 à 100€ si l’option n’est pas utile pour le client
  • - Le type de réseau s’il voyage beaucoup par exemple
  • - Les accessoires qu’il voulait (pourquoi payer pour des écouteurs, un câble, un chargeur si on a déjà ce qu’il faut à la maison)
  • - La qualité des composants
Expliquons le dernier point : la qualité. Dans le monde des pièces détachées, il existe plusieurs niveaux de qualité :
  • - L’original, ou OEM, (c’est-à-dire avec les mêmes spécifications que l’original) qui est la meilleure qualité, mais aussi la plus chère
  • - L’intermédiaire (AA sur mon site), qui est en général un mélange. Plus précisément, par exemple pour un écran, on retrouvera un écran LCD original mais avec un verre générique ou des nappes génériques. C’est un bon compromis qualité/prix
  • - Le générique, ou compatible (A sur mon site) qui est entièrement produit par une usine tierce. Le moins cher ! Mais il est en règle général largement suffisant pour la plupart des utilisateurs
Sans surprise, la plupart des clients ont opté pour une solution économique. Ils économisaient jusqu’à 300€ sur un iPhone vendu neuf, et payaient à peine plus cher qu’un téléphone d’occasion, mais avec une majorité de composants neufs et sans rayures.

Un souci rencontré fut la fiabilité des cartes mères : en effet certaines ont présenté un défaut mineur, mais étaient donc impropres à la vente. J’ai donc perdu du temps à renvoyer en Chine des colis ou à réparer lesdites cartes mères en changeant des puces. J’avais donc une fiche de tests draconienne qui me permettait de tester chaque fonction de la carte mère ainsi que la fiabilité de chacun de mes composants afin de livrer un téléphone exempt de tout problème.
La malchance a fait que j’ai vendu plusieurs iPhone 7 Plus l’été, et qu’à la sortie d’iOS en septembre 2017, les écrans génériques étaient soudainement incompatibles. Il a fallu attendre plus d’un moins pour résoudre tous les problèmes avec diverses mises à jour.

Ma tentative de fabrication d’iPhone s’étant transformée en reconditionnement poussé d’iPhone, je peux donc fortement recommander à tous d’exploiter au maximum le recyclage des téléphones. Avec 1,5 milliard de téléphones vendus dans le monde en 2016, l’impact écologique est catastrophique. En recyclant, reconditionnant et réparant des téléphones, cela permettrait de produire moins de cartes mères, qui contiennent beaucoup de métaux rares, qui sont difficiles à extraire. (voir sur le site de francetv) . De plus, le marché des téléphones reconditionnés de qualité est en pleine expansion, le prix du neuf étant exorbitant, le reconditionné est une solution pour le client.

Pour tous ceux qui voudraient se lancer dans cette aventure, ou qui auraient besoin de pièces détachées, de conseils de réparation, d’un expert en micro-soudure, ou tout simplement de conseils, n’hésitez pas à me contacter.
Leave a reply
Optional, for replies
No comments posted yet, check back soon.